Site icon SERENITY

ESTIME DE SOI: Clé N* 3

Accepter ses vulnérabilités

Tu le sais toi-même, nous avons appris, dès l’enfance à cacher tout ce qui pourrait nous rendre faible aux yeux des autres. Les peurs, les doutes, les échecs, les émotions, les problèmes d’argent, de santé…

Bien trop souvent emmuré dans la honte et la culpabilité, l’être humain ne parvient plus à être authentique.

Construire son estime de soi, c’est aussi: passer par l’acceptation de nos zones d’ombres. Celles dont on est pas trop fier. Celles, qui font parties de nous, mais que l’on rejette sans cesse, parce qu’on voudrait être lisse; illusionné par l’utopie de la perfection. Et par la peur que l’autre se servent de nos aspérités, pour nous blesser.

S’avouer les choses à soi-même!

Le premier pas consiste, à cesser de se mentir à soi-même. Oser regarder nos échecs, nos défauts, nos vulnérabilités en face.

Et finalement, se dire: « c’est ok, ça fait partie de moi! »

Les échecs ne sont que la preuve que l’on essaye, personne ne réussit sans avoir échoué. C’est le meilleur moyen d’apprendre, d’adapter sa méthode, de se réorienter, dans ce qui nous correspond réellement.

Nos défauts, nos fragilités font de nous des personnes uniques. Ce qui nous paraît être un défaut est parfois, une qualité aux yeux de quelqu’un d’autre et inversement

♛ La seconde phase consiste à révéler ces choses aux autres

D’abord, à une personne de confiance, puis, petit à petit, tu verras qu’en ayant totalement accepté ces facettes de toi, tu pourras être complètement authentique et transparent aux yeux du monde! Simplement, car l’acceptation, transcende la peur du jugement des autres.

Une personne, qui a une bonne estime d’elle-même, n’a pas peur de se dévoiler. Car, elle est en osmose avec son essence profonde: l’être humain est dualité…

En acceptant la responsabilité de ce que l’on ressent, ainsi qu’en intégrant nos propres contradictions, alors nous parvenons à mieux accepter celles des autres, et nous créons un cercle vertueux.

Quitter la version mobile